Index du Forum




 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

La démocratie équitable
Aller à la page: 1, 2, 3  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum -> PROGRAMME D'ALLIANCE ROYALE -> La démocratie équitable
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Dominique
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Aoû 2009
Messages: 5 135
Localisation: Vendôme
Féminin Scorpion (23oct-21nov) 羊 Chèvre
Point(s): 5 572
Moyenne de points: 1,09

MessagePosté le: Lun 17 Aoû - 11:45 (2009)    Sujet du message: La démocratie équitable Répondre en citant

LA DEMOCRATIE EQUITABLE


La non représentativité parlementaire



L'Assemblée nationale ne représente ni les Français, ni leurs problèmes concrets.


Le 25 juillet 2005, un chiffre effarant est tombé : 78 % des Français estiment que l'Assemblée nationale n'est pas représentative. L'information a été discrètement évoquée, puis très vite oubliée.


Comment pourrait-il en être autrement quand on sait que, du simple point de vue socioprofessionnel, la proportion de fonctionnaires à l'Assemblée est quatre fois supérieure à celle de la population active ! A contrario, la proportion d'employés à l'Assemblée est trois fois moins élevée que dans la population active, et celle des ouvriers non qualifiés, dix fois moindre ! Ce qui fait qu'arithmatiquement, un fonctionnaire est douze fois plus représenté qu'un employé et quarante fois plus qu'un ouvrier !


Si l'on considère maintenant les grands équilibres sociaux économiques, la fonction publique représente 40 % de l'Assemblée, et les entrepreneurs, 9 % ! Comment traiter sainement des questions économiques ? Quant aux familles, elles sont purement et simplement, en tant que telles, absentes des statistiques.


Remarquons également que les députés, actuellement, ne sont pas les représentants de circonscrïptions électorales. C'est constitutionnellement vrai puisqu'ils sont « élus de la Nation ». Mais c'est moins vrai de façon très concrète, puisqu'ils ne sont pas nécessairement originaires et résidents du lieu où ils se sont fait élire. Est-il normal, par exemple, que le député de la sixième circonscrïption du Pas-de-Calais habite place des Vosges à Paris ? Comment, dès lors, les parlementaires pourraient-ils prétendre comprendre et représenter ceux qui les ont élus ? En réalité, les députés représentent les partis politiques.


Pour preuve, cette anecdote croustillante, remontant à la campagne du référendum sur la constitution européenne. Un député socialiste avait pris position pour le "non" à la constitution, contre l'avis de son parti. Une dirigeante importante de son mouvement avait alors rétorqué que s'il prenait position contre l'avis de la majorité de son parti, il devrait rendre ses mandats de député et de maire, car il les tenait du Parti. Phénomène intéressant, alors qu'il s'agit « d'élus du peuple ».


Or, les partis politiques sont dépositaires d'une idéologie. Et les débats parlementaires, parce qu'ils mettent en opposition des partis politiques, sont nécessairement idéologiques.


Un bon exemple est ce faux débat, en février 2006, sur le rôle positif de la colonisation. Ce genre de question devrait être traitée par les historiens, mais là, c'est l'Assemblée nationale qui a statué sur ce qu'il fallait dire ou ne pas dire. Pire, cette loi a donné lieu à des joutes idéologiques sur la colonisation elle-même, entre l'UMP et l'opposition en 2006, alors que la France n'a plus de colonies depuis quarante ans. Ce sujet idéologique par excellence a occupé le devant de la scène politique pendant de nombreuses semaines, pendant que les problèmes plus concrets du chômage et de l'insécurité demeuraient en suspens.


On le voit, l'Assemblée ne représente pas les Français et leurs problèmes, mais seulement des idées et des groupes privilégiés.



Cela se traduit par un affaiblissement des institutions et de la cohésion des Français.


La première conséquence de cette situation est immédiate : les Français n'ont plus confiance en la politique à laquelle les élus ne croient en général plus. Qui n'a pas entendu de la part d'un proche cette phrase révélatrice : « Je ne voterai pas aux prochaines élections, de toute manière, ils sont tous pareils », ou encore :« Ça ne sert à rien » ? Ce manque de confiance entraîne une augmentation de l'abtention. L'abstention tourne autour du tiers des inscrits : 39,7 % aux législatives de 2002, 34,3 % aux régionales de 2004, 30,6 % pour le référenduum du 29 mai 2005. Elle approche des deux tiers pour certaines consultations : 57,2 % aux européennes de 2004, plus de 60 % pour le référendum sur le quinquennat en 1999.


Autre conséquence : tandis que l'Assemblée et le gouvernement se déchirent entre partis politiques sur des questions idéologiques, il faut bien que la maison France continue d'avancer. Au final, la haute fonction publique comble le vide et en arrive à traiter les vrais dossiers de façon quasi autonome. Cette haute fonction publique, théoriquement au service de l'État, finit par former avec les élus et les responsables politiques une sorte d'oligarchie hermétique, une nomenklatura au sein de laquelle se sont constitués des réseaux de clientèles que l'on appelle partis politiques. Cette administrationalisation de la fonction publique conduit immanquablement à l'exclusion de la représentation populaire dans le règlement des problèmes concrets, et à une dérive du régime vers une technocratie, où le peuple ne serait plus qu'un lointain acteur.


Au bout du compte, ce sont les institutions politiques elles-mêmes, privées de leur assise populaire, incapable d'entendre les problèmes concrets des Français, et focalisée sur l'idéologie, qui s'en trouvent fragilisées.


Nous sommes plongés dans une dictature de l'administration qui tue toute créativité artistique, économique, sociale, qui nous replie dans une posture attentiste, voire hostile vers un État avec lequel nul ne veut désormais coopérer. La France est coupée en deux, entre la France d'en haut et la France d'en bas.


Nous sommes plongés en même temps dans une dictature de l'idéologie qui nous dresse les uns contre les autres, tuant tout sentiment d'appartenance. La France s'est coupée en deux, entre la France de gauche et la France de droite.


Finalement, la France perd toute forme de cohésion qui est la force des nations, cette capacité à aborder ensemble les grands défis du moment que sont les déséquilibres avec le tiers-monde, le saccage de l'environnement où encore la crise morale d'une société sur-consommatrice. Affaiblie de l'intérieur comme de l'extérieur, la France n'est plus que l'ombre d'elle-même.



La cause profonde en est le régime des partis


Or, on voit bien que la principale cause de la non représentativité des corps sociaux et des régions à l'Assemblée nationale réside dans le mode de scrutin.


En effet, le mode actuel de désignation des députés amène au pouvoir des partis politiques fondés sur des idéologies. En effet, les députés ne sont même pas des élus locaux, ce sont des « élus de la Nation ». S'ils parviennent à former une majorité à l'Assemblée, ils sont dépositaires de la volonté générale. Pour former une majorité, il faut bien qu'ils aient un point commun : le concept de la volonté générale est tellement abstrait que ce point commun ne peut être qu'une idéologie. Les candidats se regroupent donc en partis politiques, centrés sur ces idéologies. Les nouveaux venus sont censés adhérer pour avoir des sièges. Ainsi s'installe le régime des partis.


Ainsi les députés ne peuvent-ils représenter qu'une idéologie.


D'autre part, le fait que les députés ne soient attachés ni à un corps social ni à une région conduit à privilégier des personnes plus facilement disponibles pour des élections : les fonctionnaires, notamment.


Ainsi se crée un déséquilibre entre les catégories socioprofessionnelles.


Malheureusement, le système est incapable de se réformer.


La légitimité d'un parti repose sur le fait qu'il prétend représenter la volonté générale. Il n'est donc pas tolérable pour le système que les députés puissent représenter autre chose que la volonté générale. Il n'est donc pas question de les choisir en fonction de leur appartenance à tel ou tel corps social ou à telle région. Le seul critère qui compte est leur capacité à rassembler sur leur tête une opinion majoritaire dans leur circonscrïption.


De plus, la haute fonction publique trouve son intérêt dans cet état de fait qui écarte la représentation parlementaire des dossiers concrets sur lesquels elle tient à exercer un pouvoir sans partage. Hauts fonctionnaires et personnalités politiques voient d'ailleurs dans le système la sécurité de leurs carrières, au sein d'une nomenklatura qui assure l'avancement des premiers et les mandats des seconds.



L'Alliance Royale propose la démocratie équitable comme principe de représentation


Pour remédier à ce mal, l'Alliance Royale propose une solution de bon sens : la démocratie équitable ! Second principe de répartition du pouvoir, la démocratie équitable consiste à distribuer la représentation parlementaire, non pas seulement en fonction des idéologies ou des nombres, mais en plus en fonction des grandes questions publiques. Ainsi, seront représentés de façon équitable non seulement les personnes et leurs idées potentiellement regroupées en partis politiques, mais également les corps sociaux que sont les familles, les corps sociaux et les collectivités territoriales.


La démocratie équitable ne concerne que la politique publique. Cependant, par son principe, elle évite la confiscation des affaires publiques par l'idéologie et permet au contraire de voir les vraies questions représentées et traitées au plus haut niveau de l'État.


Les députés de l'Assemblée nationale seront élus par des collèges électoraux, représentant les forces vives de la Nation : les familles, les salariés (cette section du peuple comprenant aussi les chômeurs qui sont d'anciens salariés), les entrepreneurs et professions libérales, les collectivités territoriales. Ces collèges seront en outre formés à l'échelle régionale, à raison de trois représentants par région et par section.


En rendant enfin l'Assemblée représentative, une telle disposition permettra non seulement de remonter efficacement au plus haut niveau les problèmes concrets, mais encore de redonner ainsi confiance aux Français.


Elle permettra de limiter les intrusions dogmatiques dans les débats publics, les rendant plus efficaces et moins propres à créer des fractures idéologiques entre Français. En affaiblissant le régime des partis, elle rendra à la vie politique son harmonie, et redonnera à la fonction publique sa place de serviteur de l'État.



Source : Alliance Royale (document donné à l'Université d'été 2006)




_________________


Dernière édition par Dominique le Lun 28 Mai - 12:51 (2012); édité 1 fois
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: Lun 17 Aoû - 11:45 (2009)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Dominique
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Aoû 2009
Messages: 5 135
Localisation: Vendôme
Féminin Scorpion (23oct-21nov) 羊 Chèvre
Point(s): 5 572
Moyenne de points: 1,09

MessagePosté le: Lun 17 Aoû - 11:48 (2009)    Sujet du message: La démocratie équitable Répondre en citant

Geo
Posté le 23/10/2006 15:07


Très bon article ! Bravo, Domi.


_________________


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Henryk
Page
Page

Hors ligne

Inscrit le: 19 Fév 2010
Messages: 37
Localisation: Velay
Masculin Gémeaux (21mai-20juin) 蛇 Serpent
Point(s): 41
Moyenne de points: 1,11

MessagePosté le: Lun 26 Avr - 14:57 (2010)    Sujet du message: La démocratie équitable Répondre en citant

Cela me rappelle une assemblée qui de consultative, est devevenue délibérative, en 1789,  mère spirituelle de 2005. Elle n'as de représentative, que de se regarder le nombril à la fausse proportionnelle.
Pauvre vot(r)e! 
_________________
Ense et aratro


Revenir en haut
Kittykat
Page
Page

Hors ligne

Inscrit le: 16 Juil 2011
Messages: 11
Localisation: Belgique
Féminin Gémeaux (21mai-20juin) 羊 Chèvre
Point(s): 17
Moyenne de points: 1,55

MessagePosté le: Sam 16 Juil - 22:35 (2011)    Sujet du message: La démocratie équitable Répondre en citant

Pareil chez nous. nos députés sont plus des bureaucrates que des gens de terrain
_________________
Vive le Roi


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur Yahoo Messenger
Lastic
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Dim 2 Oct - 12:46 (2011)    Sujet du message: La démocratie équitable Répondre en citant

La démocratie équitable, ou comment chasser les partis par la porte, en laissant la fenêtre ouverte pour que les idéologies reviennent sous une autre forme... Les parlements sont des fléaux !

Revenir en haut
St-C
Page
Page

Hors ligne

Inscrit le: 04 Sep 2011
Messages: 44
Point(s): 57
Moyenne de points: 1,30

MessagePosté le: Dim 2 Oct - 19:07 (2011)    Sujet du message: La démocratie équitable Répondre en citant

L'idée de départ est sympathique : chacun exprime son choix, sa sensibilité. Bref la République idéale...
Dans les faits, le vote du peuple c'est celui des ignorants et des incompétents de masse. L'issue est écrite d'avance : les ânes et les vicieux au pouvoir.
L'idée de démocratie équitable atteint un double objectif à mon sens :
- mettre du qualitatif dans le vote pour tempérer le vote quantitatif des sots
- casser la machinerie des partis qui sclérosent le royaume depuis 2 siècles
La démocratie directe utilisée sur des thèmes simples et émotionnels pourrait être la cerise sur le gâteau.
Courage !
Laughing
_________________
St-C


Revenir en haut
Philippe Boehler
Baron
Baron

Hors ligne

Inscrit le: 04 Mar 2011
Messages: 257
Localisation: MONTHEY
Masculin Vierge (24aoû-22sep)
Point(s): 310
Moyenne de points: 1,21

MessagePosté le: Dim 2 Oct - 19:46 (2011)    Sujet du message: La démocratie équitable Répondre en citant

Cela me semble intéressant....Dans la mesure où le vote ne serait plus un résultat faussé par des braves gens certes...mais qui contribuent à "tirer" la qualité vers le bas...

C' est peut-être cruel de le dire...mais c'est la stricte vérité...

A titre d'exemple, en Suisse, pays où je vote également...( avantage des bi-nationaux..) le peuple est très souvent consulté, car il est le SOUVERAIN...Mais cela est relativement récent. Au 19 ème siècle et avant, seuls ceux qui avaient un minimum de biens ou argent pouvaient voter...Je vais rechercher des documents sur le sujet, car cela me revient maintenant à l'esprit...

Dans les petits cantons qui ont formé la Confédération Helvétique, seuls les hommes portant épée participaient à la Landsgemeinde et votaient...


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Lastic
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mar 4 Oct - 20:03 (2011)    Sujet du message: La démocratie équitable Répondre en citant

Vous supprimez les partis avec cette réforme des assemblées, certes, mais vous ne supprimez pas dans les faits l'influence néfaste des idéologies qui les sous-tendent. Seul le Roi et son gouvernement peuvent faire la loi. L'idée même de démocratie est contraire à la tradition politique française. Ce n'est pas le peuple qui a fait la France mais les Rois. Les assemblées législatives ne peuvent en toute logique soit ne servir à rien si elles sont favorables au Roi, soit empêcher la bonne conduite de sa politique si elles lui sont défavorables. C'est constituer là un contre-pouvoir dangereux, car qui peut contrer l'autorité détient le vrai pouvoir. C'est ce qui est arrivé en 1789 et sous la Restauration.

Revenir en haut
Philippe Boehler
Baron
Baron

Hors ligne

Inscrit le: 04 Mar 2011
Messages: 257
Localisation: MONTHEY
Masculin Vierge (24aoû-22sep)
Point(s): 310
Moyenne de points: 1,21

MessagePosté le: Mar 4 Oct - 20:30 (2011)    Sujet du message: La démocratie équitable Répondre en citant

jE SUIS PARFAITEMENT D'ACCORD AVE VOUS LASTIC"

ON NE PEUT PAS COMPARER LA FRANCE QUI A ETE FAITE PAR LES ROIS! 
 AVEC LA SUISSE, petit Pays, qui n'a jamais eu de ROI....C'est une constellation de peuples , de langues diverses (4) de religions , qui dure depuis 1291....La Suisse doit exister  en maintenant un savant consensus entre diverses tendances....Difficile ...mais réel....

JE NE M'IMAGINE PAS LA FRANCE SE DEVELOPPER AVEC UN SYSTEME PAREIL....LE SEUL QUI A MARCHE, C'EST LA MONARCHIE....et sans contre-pouvoirs destructeurs...On a vu le résultat avec des monarchies constitutionnelles comme l'Espagne, la Belgique....Pas brillant....pour être  bien gentil!!!



Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
St-C
Page
Page

Hors ligne

Inscrit le: 04 Sep 2011
Messages: 44
Point(s): 57
Moyenne de points: 1,30

MessagePosté le: Mar 4 Oct - 22:11 (2011)    Sujet du message: La démocratie équitable Répondre en citant

La France s'est faite par ses rois mais pas seulement. Ils étaient entourés d'une noblesse d'épée fidèle et dévouée.
Cela étant dit, les peuples évoluent de la même manière qu'un individu au cours d'une existence. Les aspirations changent et la monarchie française n'a pas su anticiper les évènements. Les Mérovingiens ont été dupés par les Carolingiens, puis les Capétiens par les révolutionnaires.
Imaginer que la France actuelle accepterait un retour de la loi salique toute puissante est une erreur d'analyse à mon sens. L'idée royale est porteuse d'avenir mais elle devra s'accommoder des tribus gallo-romaines éprises de liberté et d'auto-détermination. Donner la possibilité de choisir sans bloquer le pays ni favoriser les castes parasites. Une autre Constitution reste à penser.
Compte tenu des évènements en cours et à venir, tenons-nous prêts à prendre les rennes en proposant une alternative crédible politiquement, visionnaire et intègre.
Si la France a un avenir
_________________
St-C


Revenir en haut
Lastic
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mar 4 Oct - 22:26 (2011)    Sujet du message: La démocratie équitable Répondre en citant

Les Français ne voudraient plus de la loi salique. Je veux bien le croire vu l'état de leur pensée politique. Mais alors pourquoi soutenir le duc d'Anjou, si ce n'est en vertu de cette loi ? Si vous voulez que Louis XX règne, il va falloir faire accepter la loi salique, parce que sinon, si on ne respecte pas les LFDR, je peux tout aussi bien me faire roi et n'importe qui pourra dire : C'est moi le roi, à Reims ! Vous ouvrez grande la porte aux Orléans, qui eux sont champions dans le non-respect de la tradition qu'ils devraient soutenir.
Vous voulez laisser les gens choisir ? Et si ils n'en veulent pas du roi ? Non, mieux, ils décideront de la monarchie qui leur convient le mieux, qui leur assurera le plus d'avantage. C'est un roi des Français à la mode Louis-Philippe que vous voulez couronner ? Tout cela me semble particulièrement révolutionnaire. La monarchie vient de Dieu, non du Peuple.


Revenir en haut
Philippe Boehler
Baron
Baron

Hors ligne

Inscrit le: 04 Mar 2011
Messages: 257
Localisation: MONTHEY
Masculin Vierge (24aoû-22sep)
Point(s): 310
Moyenne de points: 1,21

MessagePosté le: Mar 4 Oct - 23:24 (2011)    Sujet du message: La démocratie équitable Répondre en citant

Merci cher Lastic....

OUI RIEN D'AUTRE QUE LA LOI SALIQUE ET LES LFDR.... 

 VIVE LES BOURBONS.VIVE LOUIS XX , LE ROI DE L'ESPOIR...LE VRAI ROI DE FRANCE....

                                         


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
St-C
Page
Page

Hors ligne

Inscrit le: 04 Sep 2011
Messages: 44
Point(s): 57
Moyenne de points: 1,30

MessagePosté le: Mer 5 Oct - 07:43 (2011)    Sujet du message: La démocratie équitable Répondre en citant

Je crois que si le projet royaliste s'adresse aux Français tel que Lastic vient de le faire, la probabilité de succès sera malheureusement proche de zéro. Exit la loi salique et l'omnipotence de Dieu. Ou comment ne pas retenir les leçons de l'histoire et hypothéquer l'avenir...

Les temps à venir devant nous seront plus que troublés. Cela représentera une vraie fenêtre de tir pour un retour de la monarchie en France si celle-ci est porteuse d'un projet perçu comme dynamique et positif et si les Français gardent le sentiment d'être des hommes libres ayant la responsabilité de leur destin.
Le projet royaliste trouvera-t-il assez d'espace dans un tel contexte pour les lois fondamentales, la succession dynastique naturelle des Bourbons et l'exercice du pouvoir ? Je pense que oui mais il faudra veiller à la forme de communication et éviter les postures autoritaires inutiles ou contre-productives.

Le trône de Louis XX est loin d'être assuré pour l'instant, alors celui des usurpateurs chroniques... Concentrons-nous sur le projet politique, faisons le connaître, mettons en avant ses avantages pour la France et le reste suivra. L'injonction divine ne sera pas suffisante.
_________________
St-C


Revenir en haut
Lastic
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mer 5 Oct - 15:54 (2011)    Sujet du message: La démocratie équitable Répondre en citant

St-C a écrit:
Je crois que si le projet royaliste s'adresse aux Français tel que Lastic vient de le faire, la probabilité de succès sera malheureusement proche de zéro. Exit la loi salique et l'omnipotence de Dieu. Ou comment ne pas retenir les leçons de l'histoire et hypothéquer l'avenir...
Je vous en prie, éclairez ma lanterne, quelles sont les leçons de l'Histoire ? Vous croyez donc qu'il y a un sens de l'histoire, une sorte de progrès ?  En rejetant les règles de succession, c'est vous qui hypothéquez l'avenir. Les règles de la monarchie capétienne ont fait sa réussite, sa pérennité et par conséquent sa gloire. Débarrassez-vous en si vous le voulez. Alors dans ce cas la restauration sera de courte durée. Je ne vais pas vous refaire la parabole du Christ à propos de l'homme qui construit sa maison sur le sable...

St-C a écrit:
Les temps à venir devant nous seront plus que troublés. Cela représentera une vraie fenêtre de tir pour un retour de la monarchie en France si celle-ci est porteuse d'un projet perçu comme dynamique et positif et si les Français gardent le sentiment d'être des hommes libres ayant la responsabilité de leur destin.

Voilà de beaux slogans ! La monarchie n'est pas un projet, elle est la France bon sang ! Elle n'a pas a être comparée avec les projets et fausses promesses des républicains ! C'est là tout le problème de ceux qui veulent restaurer la monarchie par les urnes, ils entrent dans le jeu des partis et usent leurs forces dans la surenchère et les promesses et pour quels résultats, je me le demande. L'ennui, c'est que le Système est maître du jeu.



Revenir en haut
St-C
Page
Page

Hors ligne

Inscrit le: 04 Sep 2011
Messages: 44
Point(s): 57
Moyenne de points: 1,30

MessagePosté le: Mer 5 Oct - 19:29 (2011)    Sujet du message: La démocratie équitable Répondre en citant

Etudiant en Histoire qui se demande quelles leçons tirer des évènements du passé ?
Qui donc ici rejette les règles de succession ?
Les lois fondamentales n'ont pas pu empêcher la révolution-coup d'état et la fin dramatique du Royaume de France. Pourquoi ?

La monarchie a été la France. Elle peut et doit le redevenir à condition de ne pas commettre à nouveau les erreurs du passé. Cela commence par la manière de communiquer et apparemment il y a du pain sur la planche. La monarchie ne s'imposera pas aujourd'hui à la France, elle doit regagner le coeur des Français, les séduire pour que tout redevienne possible. Celui qui prétend être royaliste et ne veut pas comprendre cela joue dans le domaine du passe-temps et s'illusionne sur la portée de son action.

A ce propos, il serait intéressant de faire une typologie des royalistes selon leurs motivations profondes à épouser la noble cause. Les résultats apporteraient certainement bien des surprises et cela pourrait expliquer en partie pourquoi, tout en étant impliqués dans le même projet, on a le sentiment de ne pas parler la même langue.

Le système est maître du jeu jusqu'à ce que les Français en décident autrement. Le mécontentement gronde et la paix intérieure du pays ne tient que par les prestations sociales qui pleuvent de toutes parts, achetant la retenue de nos compatriotes depuis des décennies. Encore un peu de vide dans les caisses et tout changera. Ce sera le moment de proposer un autre modèle, celui qui a fait ses preuves autrefois, mais un modèle passé au filtre de l'introspection pour pouvoir rassurer et durer. Là ce n'est pas dans la poche à ce que je peux voir.
_________________
St-C


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 18:43 (2017)    Sujet du message: La démocratie équitable

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum -> PROGRAMME D'ALLIANCE ROYALE -> La démocratie équitable Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: 1, 2, 3  >
Page 1 sur 3

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com